The Independent Assessment of Nuclear Developments in the World

Home > News > WNISR in the Media > Les Echos (France): 6 centrales nucléaires jamais démarrées

Les Echos (France): 6 centrales nucléaires jamais démarrées

Saturday 26 May 2018

6 centrales nucléaires jamais démarrées

Les Echos

VERONIQUE LE BILLON 23/05/2018

Après six ans de retard sur le calendrier initial et un budget triplé à plus de 10 milliards d’euros, EDF dira fin mai si les nouveaux défauts trouvés sur l’EPR en construction à Flamanville (Manche) décaleront encore sa mise en service, prévue pour la fin de l’année. Les chantiers de nouveaux réacteurs nucléaires connaissent presque partout retards et difficultés. Dans le monde, quelque 90 projets ont déjà été abandonnés, dont 22 plus de dix ans après le lancement des travaux, selon le World Nuclear Industry Status Report. Voici six échecs spectaculaires.

01 - Juragua tombé avec l’empire soviétique

Pays : Cuba
Début des travaux : 1982

Où est passé le casque d’ouvrier signé par Fidel Castro ? En 1992, le président-révolutionnaire cubain pose devant l’objectif du periodico local, pour sceller le grand projet développé avec Moscou : la construction d’une centrale nucléaire au bord de la mer des Caraïbes, à l’entrée de la baie de Cienfuegos et sous l’oeil inquiet des Etats-Unis voisins. Les travaux ont démarré en 1982, avec la perspective de construire quatre réacteurs de 420 mégawatts (MW). Dix ans plus tard, le projet est en réalité déjà paralysé par l’implosion de l’Union soviétique, qui a asséché les financements. Aujourd’hui, la route de la centrale est si peu empruntée que les fermiers des alentours y font sécher leurs céréales. L’herbe a repris ses droits, les pylônes à haute tension ne supportent aucune ligne. À quelques kilomètres, les tresses blondes d’une adolescente rappellent que certains Russes sont restés à Ciudad Nuclear, une ville nouvelle elle aussi abandonnée en chemin, à demi-habitée.

02 - Stendal inachevé après Tchernobyl

Pays : Allemagne
Début des travaux : 1982

En ex-RDA, à quelques kilomètres de Stendal, le projet était ambitieux : construire quatre réacteurs de 1 000 MW de conception soviétique, pour faire du site l’une des plus grandes centrales nucléaire d’Europe centrale et orientale. L’accident de Tchernobyl en 1986 fait naître des inquiétudes sur l’utilisation de la technologie russe. Avec la réunification allemande, le projet est abandonné au tournant des années 90. Une entreprise rachète le site pour y produire des maisons préfabriquées, mais finit par faire faillite. Une maison témoin esseulée rappelle aujourd’hui cette histoire. La « déconstruction » du site a commencé dans les années 90. Trois tours aéroréfrigérantes ont été détruites aux explosifs en 1994 et 1999.

03 - Angra 3 paralysé par la corruption

Pays : Brésil
Début des travaux : 1984

Le long d’une côte si belle qu’y est établi l’un des Club Med brésiliens, la centrale d’Angra fait tourner les deux seuls réacteurs nucléaires du pays. Dès 1984, des travaux ont démarré pour construire un troisième réacteur de forte puissance, mais le projet est vite gelé, sur fond de problèmes financiers et environnementaux. En 2013, Areva signe avec Eletronuclear le contrat que tout le monde avait oublié : 1,2 milliard d’euros pour assurer l’ingénierie et le pilotage de la centrale. Moins de deux ans plus tard, Areva se met en retrait, pour cause de « retard dans le financement ». En 2015, le scandale Petrobras éclabousse Eletronuclear. Fraude, corruption, favoritisme dans l’attribution de marchés de construction d’Angra 3 : le président d’Eletronuclear est condamné à 43 ans de prison. La mise en service d’Angra 3 est affichée pour 2022, sans que personne n’y croie vraiment. La cuve et les générateurs de vapeur patientent dans un hangar.

04 - Lemoniz ensanglanté par l’ETA

Pays : Espagne
Début des travaux : 1974

Février 1981, Jose Maria Ryan, ingénieur à la centrale nucléaire de Lemoniz, en construction à une trentaine de kilomètres de Bilbao, est exécuté par la branche militaire de l’organisation séparatiste basque ETA. Trois ans plus tôt, un attentat à la bombe avait déjà causé la mort de deux ouvriers. Quand le parti socialiste espagnol annonce un moratoire sur le nucléaire en 1984, sept morts sont à compter - deux militants antinucléaire et cinq salariés du chantier. En 1972, le dictateur Franco avait donné son feu vert au projet de l’électricien Iberduero (devenu Iberdrola) de construire deux réacteurs de 880 MW sur la côte nord de l’Espagne, pour couvrir 70% des besoins en électricité du Pays basque. Fin 2017, le quotidien El Mundo évoquait le projet du gouvernement basque de faire de la centrale de Lemoniz une ferme piscicole. Madrid a déjà transféré la propriété du terrain aux institutions locales, dans le cadre du pacte budgétaire avec le Parti nationaliste basque.

05 - Zwentendorf un référendum pour un décor de cinéma

Pays : Autriche
Début des travaux : 1971

« C’est un combat contre la dose, incolore, inodore, invisible, elle est partout autour de toi. » En 2013, Grand Central, le film de Rebecca Zlotowski présenté à Cannes dans la sélection Un certain regard, raconte le quotidien de Gary (Tahar Rahim), intérimaire du nucléaire, et de Karole (Léa Seydoux). Si l’action est censée se dérouler à la centrale EDF de Cruas, les scènes d’intérieur ont été tournées à Zwentendorf, en Autriche. La construction du réacteur à eau bouillante de 700 MW était totalement achevée quand le pays, sur fond d’opposition citoyenne et de calculs politiques, organise fin 1978 un référendum sur le nucléaire civil. Le « nein » l’emporte à une courte majorité (50,5%), scellant le destin de l’unique centrale du pays. Depuis, l’opposition au nucléaire s’est renforcée : Vienne a porté plainte en 2015 contre l’autorisation donnée à Londres par la Commission européenne de subventionner le projet de construction de deux EPR par EDF à Hinkley Point.

06 - V. C. Summer arrêté parce qu’on ne sait plus faire

Pays : Etats-Unis
Début des travaux : 2013

Août 2017, Jeffrey B. Archie, senior vice-président de l’électricien américain SCE & G, écrit à la NRC, l’autorité de sûreté nucléaire : « L’objet de cette lettre est de notifier formellement à la NRC qu’au 31 juillet 2017, South Carolina Electric & Gas Company a stoppé les activités de construction des unités 2 et 3 de la centrale nucléaire de V. C. Summer. » Avec les deux exemplaires de Vogtle en Géorgie, les deux réacteurs AP 1000 de technologie Westinghouse de V. C. Summer, dont la mise en service était initialement prévue en 2017 et 2018, devaient symboliser la renaissance du nucléaire aux Etats-Unis, premier parc mondial avec une centaine d’unités. L’acte de décès matérialise le placement en faillite de l’ex-fleuron nucléaire, fragilisé par des acquisitions hasardeuses et incapable de construire ses nouveaux réacteurs « on time and budget ». Neuf milliards de dollars ont été dépensés.

More...

What They Say…

“The Report sets forth in painstaking detail the actual experience and achievements of nuclear energy around the world.”

Peter A. Bradford

Former commissioner
U.S. Nuclear Regulatory Commission (NRC)
(in his foreword to the 2013 report)
“A vital public service... Uniquely independent, thorough, and timely assessment."

Amory B. Lovins

Chairman, Rocky Mountain Institute
USA
“This annual publication has over 20 years evolved into the most reliable, strikingly original, comprehensive and penetrating assessment of the global nuclear industry.”

Praful Bidwai

Financial Chronicle
Delhi, India
"Amid the hype and PR, the smoke and mirrors, of the 'nuclear renaissance', the Status Report offers a hard-edged reality check."

Walt Patterson

Associate Fellow Chatham House
London, UK
“Fantastic piece of work. Must reading for any observer of nuclear energy."

Henri Sokolski

Executive Director Nonproliferation Policy Education Center
Washington DC, USA
“Reliable research based on cold, hard facts, unlike the hype and amnesia of industry sources.”

Scott Ludlam

Senator
Australia
“Félicitations pour la dernière édition du WNISR. Formidable comme d'habitude!”

Fulcieri Maltini

International Consultant Former Director of the Nuclear Safety Account, EBRD
Italy/France
“Thought-provoking as usual.”

Will Dalrymple

Editor Nuclear Engineering International
UK
"The authoritative report on the status of nuclear power plants worldwide is the World Nuclear Industry Status Report."

USAID

Bangkok, Thailand
“Such an illuminating report.”

Sam Geall

Deputy Editor China Dialogue
London, UK
"An astounding collection of facts and figures, a myth-busting international overview… An eye-opening piece of work!"

R. Andreas Krämer

Chairman Ecologic Institute
Berlin, Germany
“I really appreciate you letting us excerpt your report! It’s incredibly well researched and comprehensive, so thank you!”

Stuart Luman

Associate Editor Bulletin of the Atomic Scientists
USA