The Independent Assessment of Nuclear Developments in the World

Home > News > In the Media > Les Echos (France): Des retards généralisés sur les chantiers

Les Echos (France): Des retards généralisés sur les chantiers

Monday 7 September 2015

Des retards généralisés sur les chantiers

Les Echos, 4 septembre 2015

Anne Feitz / Journaliste | Le 04/09 à 07:00

Au moins 16 des 18 réacteurs de 3 e génération en construction démarreront en retard.

Où en sont les chantiers des autres réacteurs dans le monde ? Selon le dernier rapport World Nuclear Industry Status Report réalisé par le consultant Mycle Schneider (un ancien de Wise, connu pour ses positions peu favorables au nucléaire), les trois quarts des réacteurs en construction dans 14 pays (dont 24 en Chine, 8 en Russie et 6 en Inde) ont accumulé des retards. Et la plupart des autres sont trop récents pour estimer s’ils tiennent leurs délais.

Les 18 réacteurs de 3e génération, en particulier, ont quasiment tous dérapé : problèmes de design, pénurie de main- d’oeuvre qualifiée, contrôles qualité insuffisants, ou encore défauts de planification expliquent ces retards, selon le rapport. Flamanville n’est pas le seul EPR d’Areva à subir des déboires. Olkiluoto-3, en Finlande, a déjà accumulé neuf ans de retard et un surcoût de plus de 5 milliards d’euros. Areva table aujourd’hui sur une mise en service en 2018. L’équipementier français construit aussi, avec EDF, deux EPR à Taishan, en Chine, qui ont de leur côté pris deux ans de retard. En janvier, EDF tablait sur une fin de chantier fin 2015 pour le premier, et trois à quatre mois plus tard pour le second.

L’américain Westinghouse, qui construit actuellement 8 réacteurs AP1000, n’est guère plus ponctuel. En Chine, où la construction de 4 unités à Sanmen et à Haiyang a démarré en 2009 et 2010, des difficultés liées aux pompes de refroidissement du réacteur sont apparues dès 2011. Leur mise en service est aujourd’hui prévue pour 2016, au lieu de 2013 à 2015 lors du lancement du chantier. Aux Etats-Unis, les unités de Summer et de Vogtle, en Caroline du Nord et en Georgie, affichent de même entre deux et trois ans de retard (et des surcoûts de plus de 1 milliard de dollars chacun), ayant de même subi des défauts de conformité sur des pompes. Elles ne devraient pas démarrer avant 2019.

Restent les 6 unités AES-2006 construites par le russe Rosatom, en Russie et en Biélorussie. Les chantiers russes, Leningrad 2 et Novovoronezh, ont déjà pris entre trois et quatre ans de retard, en raison de problèmes de financement, et de l’écroulement d’une structure en acier à Leningrad, en 2011. Leur démarrage est désormais prévu entre 2016 et 2018. Seuls les 2 réacteurs de la Biélorussie semblent suivre leur calendrier initial (2018 et 2020). C’est en tout cas ce que le directeur de la centrale a encore affirmé cet été.

A. F., Les Echos

More...

What They Say…

“The Report sets forth in painstaking detail the actual experience and achievements of nuclear energy around the world.”

Peter A. Bradford

Former commissioner
U.S. Nuclear Regulatory Commission (NRC)
(in his foreword to the 2013 report)
“A vital public service... Uniquely independent, thorough, and timely assessment."

Amory B. Lovins

Chairman, Rocky Mountain Institute
USA
“This annual publication has over 20 years evolved into the most reliable, strikingly original, comprehensive and penetrating assessment of the global nuclear industry.”

Praful Bidwai

Financial Chronicle
Delhi, India
"Amid the hype and PR, the smoke and mirrors, of the 'nuclear renaissance', the Status Report offers a hard-edged reality check."

Walt Patterson

Associate Fellow Chatham House
London, UK
“Fantastic piece of work. Must reading for any observer of nuclear energy."

Henri Sokolski

Executive Director Nonproliferation Policy Education Center
Washington DC, USA
“Reliable research based on cold, hard facts, unlike the hype and amnesia of industry sources.”

Scott Ludlam

Senator
Australia
“Félicitations pour la dernière édition du WNISR. Formidable comme d'habitude!”

Fulcieri Maltini

International Consultant Former Director of the Nuclear Safety Account, EBRD
Italy/France
“Thought-provoking as usual.”

Will Dalrymple

Editor Nuclear Engineering International
UK
"The authoritative report on the status of nuclear power plants worldwide is the World Nuclear Industry Status Report."

USAID

Bangkok, Thailand
“Such an illuminating report.”

Sam Geall

Deputy Editor China Dialogue
London, UK
"An astounding collection of facts and figures, a myth-busting international overview… An eye-opening piece of work!"

R. Andreas Krämer

Chairman Ecologic Institute
Berlin, Germany
“I really appreciate you letting us excerpt your report! It’s incredibly well researched and comprehensive, so thank you!”

Stuart Luman

Associate Editor Bulletin of the Atomic Scientists
USA